Created by potrace 1.15, written by Peter Selinger 2001-2017

Plaisir d’apprendre…

« La perception sensorielle nécessite d’unifier les informations et les perceptions du monde environnant. Elle
passe par une intégration des expériences sensorielles, et l’utilisation du vécu de l’enfant est un outil
important. Toutes les activités de la vie quotidienne (repas, bain, habillage) sont des sources d’apprentissages
multisensoriels ».

Les sens jouent en effet un rôle essentiel dans la période initiale de la vie. Des études ont montré que les
bébés dès la naissance perçoivent des éléments dans l’environnement, ils les mémorisent, se les représentent
et combinent les données provenant des différents systèmes perceptifs sous un aspect multimodal (52). Cet
environnement neurosensoriel imprègne peu à peu le cerveau de l’enfant. Aux informations multimodales,
une perception du nourrisson aussi multimodale se crée. Des formes de représentations seraient élaborées
avant la naissance et dès la naissance.

Cependant, ces systèmes sensoriels ne sont pas coordonnés à la naissance, ils commencent à s’organiser
progressivement . « Dès la naissance, la quantité et la qualité des expériences sensorielles ont une
influence directe sur la création des capacités motrices, à réfléchir et à raisonner » écrit M. Mazeau .
Les flux sensoriels amènent des feedbacks permanents au niveau cortical.

Il existe une sorte de processus continuel dans le cerveau qui contrôle, reçoit, coordonne et classe les données extérieures. Stimulé par de multiples informations sensorielles, sons, images, sensations et odeurs …l’enfant découvre des sensations

nouvelles. D’après Dehaene, les bébés peuvent apprendre vite et de manière purement perceptive ils sont
capables d’apprentissages relativement complexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *